Comment se libérer d'un manipulateur ?

Connaissance de soi
07 nov. 2017
Clémentine Assouline


Comment se libérer d'un manipulateur ?

Dans la première partie de cet article "comment repérer un manipulateur",  nous avons défini ce qu’est la manipulation et ses trois niveaux d’action. Maintenant, regardons ensemble les techniques et les leviers utilisés par le manipulateur et comment s'en défendre. 

Techniques de manipulation usuelles
Réfléchissons à nos motivations profondes et apprenons à reconnaître et à déjouer les différentes techniques de manipulation. Manipuler est tout un art. En connaître ses techniques peut aider à identifier la manipulation et s’en protéger plus facilement.

Le manipulateur va à la pêche
Il doit appâter sa proie : c’est l’amorçage
La porte est entrouverte et il peut s’engouffrer et nous amener à prendre SA décision.
Puis il va se servir d’un leurre : un avantage fictif qui va extorquer notre assentiment.
Même si les termes de l’accord ont changé, nous avons l’impression de ne plus pouvoir revenir en arrière.
Ex : Nous avons reçu une invitation pour inaugurer l’ouverture d’un commerce avec cadeau à la clef (un paquet de bonbons gratuit suffit parfois) et nous nous sentons obligés d’y faire nos emplettes.

Le pied dans la porte 
Un mot de politesse, une phrase visant à demander des nouvelles de votre santé et vous écoutez la requête de votre manipulateur. Il peut en renforcer l’efficacité d’un simple toucher et montrer ainsi son empathie. Parfois sa technique consiste à nous faire une demande à priori exorbitante pour en proposer une autre. Nous la trouvons plus raisonnable, nous acceptons pensant échapper au pire. Ex : Votre enfant vous demande la permission de sortir jusqu’à une heure indue. Vous vous indigné, puis lui accorderez, soulagé, la permission de minuit.

La technique peur/soulagement
C’est celle du bon/méchant flic. D’abord le méchant effraie ensuite le bon rassure et vous fait passer aux aveux.
C’est la technique du devin : Il énonce des généralités et ne peut guère se tromper. Avec un zeste de psychologie, il sait vous dire ce que vous souhaitez entendre. Il peut ainsi prendre un ascendant sur vous et obtenir ce qu’il désire.

Quand un pervers narcissique vous prend dans ses filets
Toutes les techniques énoncées sont largement utilisées pour les manipulations égocentriques dont les conséquences sont parfois dramatiques. Elles conduisent à l’emprise progressive et destructrice de l’individu. Elle n’est pas seulement l’apanage des sectes. Elle peut faire son nid au travail, en famille, au sein d’un couple. C’est un piège qui se referme lentement et sûrement.

Ce piège se construit en trois étapes :

1. La fascination
Le manipulateur va occuper une place de plus en plus importante, monopoliser notre attention, gagner notre confiance et faire tomber toute méfiance de notre part. Il va nous captiver par le regard, les mots, le toucher, l’odeur même. Il pourra ainsi endormir notre vigilance

2. Le masque tombe
Son comportement évolue peu à peu. D’abord des remarques cyniques apparaissent insidieusement puis vont devenir plus fréquentes, de plus en plus violentes.

3. L’isolement de sa victime
C’est ce que vise le manipulateur : il décrit l’entourage comme nuisible, lui seul est bon ! Par un jeu subtil, il isole pour mieux ignorer sa victime et détruire sa personnalité. Elle perd toute estime d’elle-même. Fatigue, déprime, maux de tête ou de ventre deviennent son lot. Souvent cela conduit à la démission mais cela peut parfois conduire à une issue plus dramatique.


Comment se défendre des manipulateurs ?

Dotons-nous des bonnes armes
Sans voir le mal partout, apprenons à écouter notre petite voix. Cette intuition qui vous guide dans nos choix. Pour ne pas être embrouillé par le discours de notre interlocuteur, prenons de la distance et envisageons la situation avec objectivité. Évitons de prendre une décision à la hâte. Hors de son influence réfléchissons par nous-mêmes et prenons notre temps pour nous décider.

Nous nous sentons piégé ? Apprenons à dire NON.
Sans nous justifier ou laisser entrer la possibilité d’argumenter. Un NON ferme et définitif ! C’est ainsi que l’on peut s’affirmer : hors des sentiers battus, même s’il est difficile de penser ou d’agir en désaccord avec la personne qui cherche à nous influencer. Apprenons à nous étonner en nous exprimant. Osons demander des éclaircissements, refusons les termes vagues. Ne cédons pas à la facilité, même si l’on clame que l’on a besoin de nous, même si nous craignons d’être mal jugé. Parfois, il s’agit d’un ami ou celui qui prétend l’être et refuser est difficile.

Tenir bon.
Ne cédons pas au chantage, en aucune occasion. Ce signe de faiblesse et de peur permet au manipulateur de trouver une bonne raison de continuer sur cette voie pour obtenir ce qu’il désire de vous.

Il est bon de savoir que :
Ma décision est révocable, à tout instant je peux en changer, en dépit de ce l’on voudrait me faire croire. Je peux toujours revenir sur ma décision, je possède le droit de rétractation. Ce droit ne protège pas que le consommateur. Il est utile d’y penser lorsque nous nous sentons piégés dans une décision qui ne nous appartient pas.

« La méfiance est mère de la sûreté » disait Jean de La Fontaine.
Suivons son conseil.


Retrouvez la 1ère partie du dossier " Les Manipulateurs " :
Comment repérer un manipulateur ? 


Clémentine Assouline

Créatrice du blog acoupdelles
Le lien vers le site internet du blog acoupdelles : cliquez ici

CommentaireAnnuler de Répondre